La protection contre l’incendie est chronométrée. D’après l’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie (AEAI), une structure porteuse doit pouvoir, selon les exigences, résister au feu durant 30, 60 ou même 90 minutes. Le bois permet cela.

En effet, le bois résiste fort bien au feu car il se consume lentement et régulièrement à un rythme prévisible. Sa résistance et sa stabilité sont assurées longtemps en cas d’incendie.
Quel que soit le type de construction, qu’il s’agisse de construction en bois ou de construction massive, la fumée toxique due à l’aménagement intérieur représente généralement le plus grand problème lors d’un incendie (câbles, matières synthétiques et textiles de tous genres).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *